40 % des 25-35 ans envoient des SMS ou des e-mails en conduisant selon l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (ASFA).

Cette mauvaise habitude conduit à l’augmentation de la mortalité sur les routes.

Le nombre d’accidents mortels lié à l’utilisation d’un smartphone au volant est en effet passé de 4 % en 2010 à près de 17 % en 2015.

En l’espace de 5 ans, le nombre de tués suite à l’usage du téléphone au volant a donc été multiplié par quatre.